Réaliser son bilan professionnel

L’intérêt de bien cibler l’emploi que l’on recherche

Avant d’entamer une recherche active d’emploi, il est très important d’avoir construit son projet professionnel. Comment chercher un emploi sans avoir réfléchi au type d’emploi qui correspond à votre profil ?

Le bouche-à-oreille est généralement un moyen efficace pour connaître l’existence de postes vacants. Si vos connaissances savent précisément quel type d’emploi vous recherchez, ils penseront à vous lorsqu’ils entendront parler d’un recrutement dans le secteur que vous avez ciblé.

Mettez toutes les chances de votre côté et prenez le temps de penser au secteur d’activités dans lequel vous avez le plus de chances d’aboutir. Il faut tenir compte de ce que vous appréciez mais également de ce que vous savez faire.

Parmi les questions fondamentales à vous poser :

– La profession que je souhaite exercer nécessite-t-elle un diplôme ?

– Quelles sont généralement les exigences en termes de compétences et d’expériences des employeurs pour engager une personne qui occupera la fonction à laquelle je prétends ?

Si vous constatez que vous ne correspondez pas au profil que les employeurs recherchent habituellement, posez-vous les questions suivantes :

– Comment pouvez-vous mieux correspondre au marché de l’emploi ?

– Quels types de formations pouvez-vous entreprendre pour améliorer vos compétences ?

– Devez-vous changer de secteur ou de profession ?

– Avez-vous envie de vous investir dans un cursus pour acquérir une nouvelle qualification ?

Si vous constatez que vous ne correspondez pas au profil que les employeurs recherchent habituellement, posez-vous les questions suivantes :

– Comment pouvez-vous mieux correspondre au marché de l’emploi ?

– Quels types de formations pouvez-vous entreprendre pour améliorer vos compétences ?

– Devez-vous changer de secteur ou de profession ?

– Avez-vous envie de vous investir dans un cursus pour acquérir une nouvelle qualification ?

N’hésitez pas à discuter avec d’autres personnes pour vous conseiller. Vous trouverez en fin d’article les adresses de services ou d’associations dans la région liégeoise qui peuvent vous conseiller (liste non exhaustive).

Mais c’est vous seul qui devez décider de la profession que vous souhaitez exercer.

Tenez compte de vos envies et de vos aspirations et de la réalité du marché de l’emploi : soyez ambitieux tout en restant réaliste, c’est la clef d’un projet professionnel bien ficelé.

Pour vous aider, vous trouverez ci-dessous un ensemble de questions auxquelles vous devez penser pour cibler votre projet professionnel. Il s’agit d’un canevas qui peut vous aider à structurer votre réflexion. L’ensemble de ces critères influenceront les choix concernant votre avenir professionnel.

Comment construire mon projet professionnel ? Se poser les bonnes questions…

1. Ce que j’aimerais faire – Quelles sont mes motivations ?

Idéalement, quel métier souhaiteriez-vous exercer ?

L’idée est de faire émerger un maximum de métiers pour lesquels vous avez un intérêt. Il faudra ensuite confronter vos projets avec vos capacités et les réalités du marché de l’emploi. Dans un premier temps, concentrez-vous uniquement sur ce qui vous plairait idéalement.Pour construire votre projet professionnel, il est tout d’abord intéressant de partir de ce qui vous donne envie, vous motive. Quels sont vos centres d’intérêts présents ou passés ? Pensez aux domaines dans lesquels vous êtes doué ou qui vous passionnent.  Vous allez passer 36 ou 38h par semaine au travail, autant essayer de rendre ce temps le plus agréable possible et de partir de ce que vous aimez. Les rêves que nous avons ne sont pas toujours réalisables. Quoiqu’il en soit, un rêve peut constituer un bon point de départ pour cibler le secteur d’activités qui vous plaît.

Il est important de clarifier vos envies, besoins, valeurs.

Réfléchissez également à ce qui est important pour vous dans le fait de travailler : gagner beaucoup d’argent ? Etre capable de développer votre créativité ? Aider les autres ? Demandez-vous quelles sont vos désirs par rapport à votre future carrière.

– A l’école, quelles matières vous plaisaient et dans la(les)quelle(s) étiez-vous bon élève ?

– Quels sont vos hobbies ? Qu’aimez-vous faire de vos temps de loisirs ?

– Quels sont les métiers qui vont ont fait rêvé lorsque vous étiez plus jeune ?

– En quoi ces métiers m’intéressaient-ils ?

– Pour quelle(s) raison(s) n’ai-je pas eu l’occasion de les exercer ? Ces métiers m’intéressent-t-ils toujours ?

– Si oui, pourrais-je avoir l’occasion de les exercer ? Existe-t-il des métiers qui s’en rapprochent ?

– Aujourd’hui, un métier me fait-t-il rêver ou suscite-t-il mon intérêt ?

– S’il n’existait aucune contrainte, je travaillerai en tant que … ?

– Qu’est-ce qui me plaît dans cette profession ?

– Quelles sont les professions que je ne supporterais pas d’exercer? Pourquoi ?

– Aujourd’hui, quels sont les métiers qui m’intéressent ?

2. Dans quelles conditions de travail est-ce que je souhaite et suis capable d’évoluer ?

Il s’agit de préciser l’environnement de travail dans lequel vous souhaitez évoluer.

– Le type et la taille de l’entreprise : je souhaite travailler dans une petite ou une grande entreprise ? Dans le secteur public ou privé ? Est-ce que je privilégie un secteur bien précis ?

– Le lieu de travail : je souhaite travailler près de mon domicile ou suis-je prêt à me déplacer dans un secteur géographique plus large ?

– Les services, activités ou produits : je préfère accomplir des tâches manuelles ou intellectuelles ? J’aimerais être en contact avec des enfants ? Suis-je attiré par les nouvelles technologies ?

– Voulez-vous travailler seul ou en équipe ? Voulez-vous gérer vous-même vos horaires ? Souhaitez-vous exercer une profession commerciale, sociale, … ?

– Dans quelles tranches horaires êtes-vous prêt à travailler ? Accepteriez-vous un travail de nuit ou des horaires décalés/coupés ?Exemple : une profession du secteur de l’Horeca vous amènera probablement à travailler le soir, le week-end et les jours fériés.

– Les conditions de travail du métier auquel vous pensez sont-elles conciliables avec votre vie familiale ? Avez-vous une solution pour la garde des enfants, y compris lorsqu’ils sont souffrants ?

Pensez que certaines professions, comme chauffeur de poids lourds, peuvent vous amener à vous absenter de votre domicile pendant plusieurs jours.

3. Ce que je suis : ma personnalité

Définissez vos traits de caractère et illustrez chacun d’entre eux par une situation concrète.

– Déterminer quelles sont les qualités que vous possédez et qui sont susceptibles d’intéresser un employeur: capacité relationnelle, autonomie, capacité d’écoute, sens de la négociation, capacité d’animation, rigueur, patience, esprit d’analyse,… Exemple: on attend généralement d’un vendeur qu’il ait le contact facile et d’un comptable, de la rigueur…

– Déterminer également quels sont vos points faibles.

Si vous souhaitez affiner votre bilan de personnalité, n’hésitez pas à interroger votre entourage. Les personnes qui vous connaissent pourront certainement vous donner des indications sur la perception qu’ils ont de vous.

4. Ce que je suis capable de faire ?

Quelles sont mes compétences, mes savoir-faire, mes atouts ?

Il s’agit de mener une réflexion sur les compétences acquises au cours de votre cursus scolaire, de vos expériences personnelles et professionnelles. Il ne s’agit pas de faire un relevé de tout ce que vous avez fait mais de mener une analyse sur votre parcours. Identifier ce que vous avez acquis. Mettez en évidence vos expériences positives ou négatives. Identifier vos atouts.

Bilan de vos études et de vos formations

– Pourquoi ai-je choisi d’entreprendre ce type d’étude ? Pourquoi ai-je choisi cette orientation ?

– Au cours de mon parcours scolaire, quelles sont les matières que j’ai particulièrement affectionnées ? Et celles qui m’ont déplu ? Si c’était à refaire, est-ce que je suivrais la même voie ?

– Concrètement, quelles connaissances pratiques et/ou théoriques m’ont apporté mes études ?

– Quel est le certificat ou le diplôme le plus élevé que j’ai obtenu ?

Bilan de mes expériences (stages, jobs étudiant, intérims,…)

– Quelles sont les professions que j’ai déjà exercées ?

– Quelles sont les tâches qui m’ont été confiées ?

– Quelles sont les compétences que j’ai acquises au cours de mon parcours professionnel ?

– Quelles sont les tâches dans lesquelles je me suis senti à l’aise ou au contraire, celles qui m’ont posé des difficultés ?

– Si l’occasion se représentait, serais-je prêt à recommencer ces expériences et pourquoi ?

Loisirs et activités sociales

– Les loisirs et les activités sociales permettent, sans forcément le savoir, l’acquisition de certains savoir-faire et savoir-être.

– Faites-vous partie d’une association ? Pratiquez-vous une activité de bénévole ? Exercez-vous des activités artistiques ou sportives ?

– Toute expérience peut permettre de développer des compétences techniques ou sociales à faire valoir sur le marché de l’emploi.Exemple : capacités en matière d’organisation, de gestion de groupe, de travail en équipe,…

Aptitudes physiques

Votre état de santé vous permet-t-il d’accomplir tout type de tâches ? Certains travaux ou activités vous sont-ils interdits ou déconseillés ?

5. Bien s’informer sur le métier choisi – Tenir compte du marché de l’emploi – Valider et tester son projet

Assurez-vous que votre projet professionnel tient compte de la réalité socio-économique. Quelles sont les exigences du marché de l’emploi ? Autrement dit, quelles sont les compétences et qualités demandées par les employeurs pour exercer la profession que j’ai choisie ?

– N’hésitez pas à analyser les offres d’emploi qui vous intéressent pour construire un profil qui corresponde aux exigences des employeurs.

Consultez les fiches métiers sur internet ou dans des ouvrages spécialisés. Vous y trouverez un descriptif très complet reprenant les diplômes généralement requis, les tâches à accomplir et les principaux traits de caractères correspondant à chaque profession.

Rencontrez des professionnels afin de profiter de leur expertise est un moyen très efficace pour confirmer ou infirmer votre projet professionnel. Discuter avec des personnes exerçant le job qui vous donne envie peut s’avérer très enrichissant.

– Posez-vous la question de savoir s’il existe réellement des débouchés dans le secteur d’activités que vous avez ciblé ? Et pourquoi ne pas penser aux métiers en pénurie ? Quels sont les métiers porteurs actuellement ? Ce serait une perte de temps d’entreprendre une formation dans un domaine qui ne débouche pas concrètement sur une perspective d’emploi. Par contre, peut-être aurez-vous envie de donner une tournure différente à votre projet en apprenant que tel ou tel métier est très recherché par les recruteurs.

Valider/tester son projet

– Vous avez appris un métier sur le tas ou acquis une expérience lors d’un stage, grâce à une expérience professionnelle, lors d’une activité bénévole, … mais vous n’avez pas de titre scolaire, vous pouvez faire reconnaître vos compétences de façon officielle. Contactez un centre de validation des compétences du FOREM.

– Vous souhaitez être accompagné pour réaliser votre bilan ?
Vous pouvez :

prendre rendez-vous avec un conseiller emploi du FOREM,

ou participer à des animations organisées et animées par un professionnel de l’orientation. De nombreux CISP de la région proposent ce service,

Pour passer à l’action lorsque vous avez fait le point, réaliser un stage en entreprise peut se révéler intéressant. Cela peut vous permettre de recevoir l’avis de professionnels sur vos compétences et vous donner une idée exacte du métier que vous envisagez exercer.
Sans compter que cela vous donnera une expérience supplémentaire à faire valoir lors de votre recherche emploi.

Le FOREM mais aussi d’autres opérateurs de formation proposent des essais métiers. Durant quelques semaines, vous avez la possibilité de découvrir de manière très concrète plusieurs métiers d’un secteur afin de déterminer celui qui vous convient le mieux.

Il existe également des préformations dans certains secteurs. Tout en remettant vos connaissances à jour pour entreprendre la formation professionnelle que vous avez choisie, vous vérifiez que votre choix correspond bien à vos attentes et capacités.

Conclusion

– Ce que vous aimeriez faire : quels sont vos centres d’intérêts? Vos attentes ?

– Ce que vous n’aimeriez pas faire ? Quels sont vos rejets ?

– Les professions auxquelles vous avez pensé  sont …

– Les professions auxquelles vous pensez actuellement sont …

– Ce que vous savez faire : quelles sont vos compétences ?

– Votre personnalité : mes principales qualités sont …

– Les conditions de travail qui vous correspondent sont…

– Vos points faibles sont …

– Ce que les entreprises recherchent : les exigences du marché de l’emploi dans le secteur que j’ai choisi sont …

– Ai-je besoin d’une formation (ou d’un complément de formation) pour réaliser mon projet ?

Liens utiles

Horizon Emploi 
Le SIEP
LE CEFA

ROME : Répertoire opérationnel des métiers et des emplois (à consulter dans les maisons de l’emploi)

Les essais métiers du FOREM

Les conseillers du FOREM 
Carrefour emploi formation
Les métiers en pénurie 
Les métiers porteurs