Je veux rater mon entretien d’embauche: 10 trucs infaillibles

L’entretien d’embauche est l’étape cruciale d’un processus de recrutement. Quels sont les pièges à éviter ? Quelles sont les erreurs à ne pas commetre pour convaincre l’employeur ? Nous avons sélectionné dix attitudes à proscrire…

 

1. Arrivez en retard ou trop en avance

Cela fait partie de la politesse que d’arriver  plus ou moins 15 minutes en avance à un rendez-vous. Arriver en retard est rédhibitoire et donne d’emblée à l’employeur une mauvaise impression. Arriver trop en avance n’est pas conseillé non plus. Vous risquez de paraître envahissant en stagnant dans la salle d’attente alors que le personnel de l’entreprise a d’autres activités à gérer.

Si par malheur, vous êtes victime d’un contretemps, prévenez directement l’employeur que vous aurez un peu de retard (encore faut-il que vous n’ayez pas oublié le nom la personne avec qui vous avez rendez-vous et que vous ayez pensé à prendre le numéro de téléphone).

2. Serrez la main mollement

Entrainez-vous ! Dans « serrer la main », il y a serrer donc cela veut bien dire ce que cela veut dire. Attention : écraser la main de votre interlocuteur risque de ne pas trop lui plaire. L’important est de donner une impression de dynamisme.

3. Arborez un look négligé

Eh oui cela parait élémentaire mais certains candidats se présentent en n’étant pas très frais à un entretien d’embauche. Il y a fort à parier qu’un employeur ne serait pas très intéressé par un candidat qui a une hygiène douteuse. Évitez-lui de devoir ouvrir la fenêtre après votre passage. Préparez à l’avance la tenue que vous allez porter. Evitez toute excentricité.

4. Soyez très  timide

Le stress peut parfois empêcher une personne de s’exprimer comme elle le souhaiterait. Mais l’employeur attend de faire  votre connaissance. Si vous êtes trop en retrait  et  répondez trop brièvement aux questions posées, il risque de remettre votre sociabilité en cause et préférer ne pas prendre le risque de vous engager.

Encore une fois, tout est une question de mesure…évitez de parler à tort et à travers et de raconter votre vie. Répondez aux questions sans digresser.

5. Critiquez votre ancien employeur

Même si cela ne s’est pas bien passé avec votre ex employeur, il est vivement déconseillé de raconter en long et en large combien c’était un salaud qui a eu tort de vous  licencier. Vous risquez juste de passer pour un querelleur et vous allez instaurer un doute sur votre fiabilité. Réfléchissez toujours à comment présenter positivement les raisons de la fin de votre dernier contrat.

6. Parlez de vos problèmes personnels

Votre futur employeur n’est pas la pour régler vos problèmes personnels ni même pour les écouter. Il attend que vous lui apportiez vos compétences et votre disponibilité. S’il a l’impression que vous n’allez pas bien car vous rencontrez des difficultés, il  risque de penser qu’il ne pourra pas compter sur vous.

7. Doutez de vos compétences et parlez de vos échecs

Pour convaincre un employeur, il faut avoir réfléchi à ce que vous pouvez lui apporter.

Quelles sont les compétences,  expériences,  traits de votre personnalité que vous pouvez mettre en avant  pour prouver que vous saurez assumer les tâches qui vous seront confiées ?

Eviter de parler autant que possible des études que vous avez abandonnées ou des expériences qui ne se sont pas très bien déroulées. Restez positif en toutes circonstances.

Si vous manquez d’arguments, tablez sur votre débrouillardise, votre faculté et envie  d’apprendre vite.

8. Ne souriez jamais

Bien que posséder le sens de l’humour soit une qualité fort appréciée, évitez les bonnes blagues qui risqueraient de vous faire passer pour trop familier. Par contre, rien ne vous empêche de vous monter sympathique.  Encore une fois, évitez de paraître trop renfermé. Vous marquerez beaucoup de points en souriant et en regardant bien dans les yeux votre interlocuteur.

9. Demandez un aménagement d’horaires

Si vous avez des soucis pour faire garder le petit dernier ou pour vous rendre de façon autonome et régulière sur votre lieu de travail. Pas la peine de vous présenter !

10. Ne témoignez aucun intérêt pour le poste

Dés que l’occasion se présente, demandez des précisions sur votre future fonction. Essayez de bien cerner les tâches que vous assurerez de manière à pouvoir rassurer l’employeur en lui expliquant que vous pensez pouvoir être à la hauteur. N’hésitez pas non plus à demander quels seront vos horaires pour pouvoir démontrer votre disponibilité.

De manière générale, considérez l’entretien comme un échange (plutôt qu’un examen) pour pouvoir vérifier qu’une collaboration est possible. Le fait de poser des questions à l’employeur prouvera que vous avez le sens des responsabilités et que vous veillez à pouvoir correspondre à ses attentes. Cela prouvera que vous êtes motivé.