Facebook: ami ou ennemi ?

Avec plus de 4 millions d’adhérents en Belgique, Facebook est devenu un outil social et de contact incontournable pour beaucoup de personnes.

Avec une telle notoriété et le nombre d’informations que l’on peut publier, Facebook constitue, en quelque sorte, une carte d’identité virtuelle pour chacun de ses membres.

Et dans le même ordre d’idée, pensez que FACEBOOK est aussi votre CURRICULUM VITAE numérique…

En effet, votre page Facebook peut révéler beaucoup sur vous : ce que vous aimez, vos anciens jobs, vos amis, ce que vous faites et où vous êtes,…

En tant que chercheurs d’emploi, nous verrons que Facebook peut être un outil dynamique et dynamisant pour votre recherche d’emploi. Mais il peut aussi induire des dérives et des pièges sont à éviter.

Il est notoire que de plus en plus d’employeurs, intéressés par l’un ou l’autre candidat, auront tendance à consulter son compte Facebook.

Voici quelques conseils pour faire de vous des chercheurs d’emploi avertis de l’importance d’un bonne E-réputation !

L’ami Facebook

Facebook est l’un des réseaux sociaux les plus en vogue du moment. Certains y passent des heures. Il permet d’échanger sur ses goûts, ses intérêts, sur soi avec ses amis. Et si Facebook devenait également un outil pour la recherche d’emploi ?

D’une part, nous verrons que Facebook peut regorger d’outils pour vous aider dans votre recherche d’un emploi. D’autre part, nous donnerons quelques conseils pour faire de votre profil Facebook une vitrine attrayante pour un employeur.

Les pages Facebook et l’emploi

Puisque Facebook attire un nombre toujours plus élevé de personnes, des institutions œuvrant dans le domaine de l’emploi ont eu l’idée d’aller à la rencontre des chercheurs d’emploi via ce réseau social afin de les aider dans leurs recherches.

Ainsi, le FOREM (https://fr-fr.facebook.com/LeForem) a créé une page Facebook où l’on peut retrouver des informations sur les formations organisées, des offres d’emploi et toute une série d’outils utiles dans vos démarches.

D’autres organismes lui ont emboité le pas. Voici une série de pages Facebook relatives à l’emploi :

–        La tête de l’emploi : astuces, conseils, outils

http://www.facebook.com/pages/La-t%C3%AAte-de-lemploi/264798273617918?ref=ts&fref=ts

–        Le site Jobat.be https://fr-fr.facebook.com/jobat.be

–        Le service public fédéral Emploi https://www.facebook.com/SPFEmploi

–        Tempo Team https://www.facebook.com/tempoteambe

–        Adecco https://fr-fr.facebook.com/Adecco.Belgique

–        Daoust Intérim http://www.facebook.com/DaoustHR

Facebook comme support du marketing de soi

On le sait tous, et on ne le répètera jamais assez, tout ce que l’on publie et écrit sur les réseaux sociaux constitue notre image numérique et pourra être « retenu » contre nous !

De nombreux employeurs consultent les profils Facebook des futurs collaborateurs potentiels.

Ainsi, pourquoi ne pas mettre toutes les chances de votre côté et créer une « vitrine » de vos compétences, un curriculum vitae, soit, maîtriser votre image sur Facebook. L’employeur croira pénétrer votre espace privé…un espace judicieusement pensé et organisé pour l’attirer !

L’objectif est d’être visible et de gérer votre réputation en ligne. Pensez d’ailleurs que dans certains secteurs (communication, marketing…), ne pas avoir de profil Facebook pourrait même être un frein. Bâtir votre identité numérique demande du temps mais constitue une manière efficace de trouver un emploi.

Voici quelques conseils à suivre pour assurer ce « marketing de soi » :

* Pour développer une image cohérente, il faut tout d’abord avoir défini un projet professionnel. Les formations et expériences que vous renseignez doivent être en lien avec ce projet. Evitez donc de mentionner vos anciens jobs d’étudiant depuis l’âge de 15 ans !

* Mentionner le plus possible d’informations sur vos anciens jobs et sur vos études. Ces éléments serviront de rappel à votre curriculum vitae.

Parlez aussi de vos sujets de mémoire, des missions effectuées lors de stage,…

* Optez pour une photo de profil sérieuse. En tapant votre nom sur Google, n’importe qui est, en effet, susceptible de voir cette photo.

* Effacez les contenus négatifs et/ou bloquez les informations que vous jugez confidentielles. Ainsi, scindez bien ce qui relève du niveau professionnel (accessible au public) et ce qui relève de la vie privée (option de blocage, accessible uniquement à vos amis).

Nous y reviendrons plus tard.

* Montrez votre intérêt pour certains sujets. Abonnez-vous ainsi à des groupes sur un sujet lié à votre métier. L’idée est de montrer votre investissement dans votre domaine d’activité. Le recruteur y verra ainsi la preuve que vous êtes motivé par le secteur dans lequel vous souhaitez travailler.

* Parlez aussi de vos valeurs. Plus qu’un curriculum vitae, un profil Facebook peut en révéler beaucoup sur vous. Ainsi, faites passer vos valeurs, ce à quoi vous tenez vraiment dans la vie, ce en quoi vous croyez – en « likant » des groupes d’intérêt par exemple. Attention, rappelez-vous que les avis/opinions trop tranchés peuvent aussi refroidir un employeur.

Bref, vous l’aurez compris, comme dans un CV classique, la clé du succès est de vous démarquer par rapport aux autres candidats.

L’ennemi Facebook

Nous l’avons vu, Facebook peut permettre d’accroître sa visibilité et ainsi d’en faire plus découvrir sur soi. Ceci est vrai si et seulement si la maîtrise de notre image en ligne est bien réfléchie. D’après une étude, 90% des employeurs disent utiliser les sites de réseautage pour faire des recherches sur leurs candidats. Et 69 % ont rejeté un candidat à cause de ce qu’ils y ont trouvé !

Paramétrez votre compte Facebook

Vous pouvez choisir de rendre certaines informations uniquement accessibles à vos amis proches. Pour ce faire, vous pouvez aller dans l’onglet Confidentialité.

Faites un examen approfondi de toutes les options possibles pour protéger votre vie privée. Pensez ainsi aux photos, commentaires, groupes d’intérêt, les identifications que vos amis font de vous,…

Quand vous êtes dans les paramètres de confidentialité, cliquez sur « utilisez l’historique personnel ». Vous pourrez alors gérer toutes les informations qui se retrouvent sur votre mur comme les « j’aime », les photos, commentaires, inscription à des groupes,…

Pour vérifier ce que d’autres peuvent voir, utilisez l’application « aperçu du profil en tant que…», que vous trouverez sur la page de votre profil.

Pensez aussi que Facebook change parfois les paramètres de confidentialité. Il faut donc répéter l’opération lorsque cela se produit.

Préservez votre E-réputation

Il est possible évidemment de bloquer les informations au public. Mais n’oubliez jamais que le Net est et restera toujours un espace public.

Ainsi, évitez autant que possible les commentaires injurieux, les photos dépravées et les propos à l’éthique plus que douteuse.

Aussi, restez vigilant aux informations que vous divulguez sur votre vie privée : enfants, famille, histoires de cœur, vacances, emploi du temps, état d’esprit, avis tranchés… Tout le monde a déjà entendu parler au moins une fois « du type qui s’est fait viré car prétendu malade, il poste des photos de ses vacances récentes ! ». En effet, Facebook peut non seulement vous griller auprès d’un employeur potentiel mais il peut également vous faire perdre votre emploi !

 

Un conseil pour maîtriser votre e-réputation est de « Googler » votre nom sur Internet. Vous aurez de ce fait un aperçu de ce que l’on peut trouver sur vous via Facebook ou d’autres sites.